Conseils d'entretien

Le phalaénopsis

Si la culture et l’entretien d’une orchidée exige en général du temps, de nombreux soins et beaucoup d’expérience, celle du phalaenopsis est en revanche beaucoup plus simple et accessible. On l’appelle également « orchidée papillon » pour la ressemblance de ses fleurs avec ce dernier. Voici une fleur facile à entretenir et qui saura décorer votre intérieur durant de nombreux mois.

Où installer son orchidee phalaenopsis ?

L’emplacement de votre orchidée est primordial pour qu’il se développe de belle façon.

  • La température idéale doit se situer entre 18 et 21°
  • Considéré comme plante d’intérieur, le Phalaenopsis se trouvera également à son aise en extérieur pendant les mois d’été.
  • En été, vous pourrez si vous le voulez donc le sortir sur votre balcon, votre terrasse ou dans votre jardin, à l’abri du soleil.
  • Dans tous les cas, choisissez un endroit lumineux, mais sans soleil direct.

L’orchidée phalaenopsis peut refleurir après la première floraison à conditions de suivre ce conseil :

  • Couper la tige dont les fleurs sont fanées au dessus du 2 ème oeil.
    S’il s’agit déjà d’une seconde floraison, coupez court la tige sur laquelle les fleurs sont fanées.
  • Tout au long de la vie de votre orchidée, vous couperez court les tiges ayant donné des fleurs.

L’orchidée phalaenopsis a besoin d’être arrosée régulièrement mais sans excès au risque de faire pourrir les racines.
Il est donc préférable de ne pas inonder la terre tout en maintenant l’humidité dont elle a besoin.

  • Vaporisez régulièrement de l’eau sur les feuilles.
  • Arrosage une fois par semaine pendant la floraison, en dehors, réduire à 1 à 2 fois par mois. L'orchidée doit souffrir pour provoquer une nouvelle floraison
  • Si votre région est très calcaire, prenez de préférence l’eau de pluie ou l’eau minérale car l’orchidée y est très sensible.

 

Entretien et conservation de vos fleurs coupées..... Les bons gestes

Le vase

Choisissez-en un proportionnel à votre bouquet. Respectez une règle simple : la hauteur du vase doit faire au minimum la moitié de la longueur des tiges. Veillez également bien à ce que l’intérieur de votre vase soit parfaitement propre.

Même si le fleuriste l’a déjà fait lors de la préparation du bouquet — il est nécessaire de recouper les tiges de vos fleurs sur environ deux centimètres et en biseau, ce qui facilitera l’absorption de l’eau. Pour cela, utilisez de préférence un couteau propre et bien tranchant qui permettra une coupe nette, à défaut un sécateur ou une paire de ciseaux feront l'affaire.

L’emplacement

Une fois vos fleurs en vase, il est temps de leur trouver l’emplacement idéal. Votre bouquet risque de souffrir des changements de température. Pour remédier à ce problème, éloignez-le autant que possible des sources de chaleur (radiateur, plaque de cuisson, ordinateur…), du soleil direct et des courants d’air.

Evitez aussi de le placer près d’une coupe de fruits : le gaz éthylène qu’ils émettent en mûrissant est néfaste pour bon nombre de fleurs coupées.

Les jours suivants

Tous les deux jours environ, veillez à changer l’eau des fleurs, en prenant bien soin de rincer le vase et les tiges de vos fleurs .

Profitez-en à chaque fois pour recouper les tiges de vos fleurs d’un ou deux centimètres, et toujours en biseau.

La Vanda

Les Vanda ont besoin de beaucoup de lumière, et, si possible, de lumière zénithale (qui vient du haut). Si la luminosité est insuffisante, la Vanda pourra survivre mais elle ne fleurira pas. Pour maximiser vos chances de floraison, placez l'orchidée devant une fenêtre. Elle y supporte le soleil direct en début ou en fin de journée du printemps à l'automne, et toute la journée en hiver. Evitez-lui en tout cas de rester derrière une vitre exposée plein sud, en été !

La pièce qui recrée le mieux les conditions de vie naturelles des plantes tropicales est souvent la salle de bain ! Chaleur, humidité et, pour peu que la vôtre soit dotée d'une grande fenêtre, lumière : votre Vanda a de fortes chances de s'y plaire (mais gare aux courants d'air lorsque vous aérez en hiver).

Pour maximiser vos chances de floraison, placez l'orchidée devant une fenêtre. Elle y supporte le soleil direct en début ou en fin de journée du printemps à l'automne, et toute la journée en hiver. Evitez-lui en tout cas de rester derrière une vitre exposée plein Sud, en été !

Température

Une température comprise entre 18°C et 27°C est favorable aux orchidées Vanda. Elles tolèrent des températures relativement basses (10-13°C) mais elles interrompent alors leur développement. Les Vandas supportent en revanche très bien les fortes chaleurs : 40°C en été ne sont pas un problème pour elles, du moment qu'elles sont suffisamemment arrosées.

Les Vanda, comme toutes les plantes tropicales, ont besoin d'une certaine humidité, notamment en période de croissance. Mais attention : l'eau stagnante leur est néfaste, car elle entraîne le pourrissement des racines, puis de la plante entière. Evitez aussi d'arroser par le haut pour ne pas risquer de laisser de l'eau dans la rosette de feuilles. Procédez plutôt par bassinage (qui est en outre plus efficace, en laissant le temps aux racines de mieux absober l'eau):

Pour les Vanda cultivées en suspension, faites tremper les racines dans une bassine d'eau non calcaire, pendant une heure. Bassinez tous les 2/3 jours en été, et une à deux fois par semaine en hiver. Entre deux bassinages, notamment en été, vaporisez de l'eau sur les racines aériennes.

La période de floraison est variable selon les espèces. En règle générale, elle intervient après une période de fraîcheur relative, suivie d'un retour de la chaleur. A vous de ruser pour recréer ces conditions, par exemple en plaçant temporairement votre orchidée en hiver dans une pièce moins chauffée, ou devant une fenêtre ouverte durant la nuit en septembre-octobre afin qu'elle profite de la fraîcheur nocturne...

La tulipe

Contrairement à la plupart des fleurs, les tulipes n’ont besoin que de peu d’eau dans le vase : entre 5 et 8 centimètres maximum. Plus il y aura d'eau plus elles auront tendance à se courber.

Le lilas

Pour conserver un bouquet de lilas plus longtemps, ne coupez pas ses tiges ! Fendez-les dans le sens de la longueur avec un couteau ou encore écrasez leur extrémité à l’aide d’un marteau, afin de faciliter la montée de la sève. Une astuce valable pour toutes les plantes à tige dite « ligneuse » (c’est-à-dire qui a la consistance du bois).

Le gerbera

A l’instar des tulipes, les gerberas n’ont besoin que de quelques centimètres d’eau au fond du vase (5 à 8 centimètres environ). Si vous remplissez trop votre vase d’eau, la tige du gerbera risque de se ramollir et la fleur de dépérir.

L’anémone

L’anémone s’épanouit encore une fois coupée. elle continuera de s’ouvrir naturellement sous l’effet de la chaleur. La nuit, installez votre bouquet d’anémone dans une pièce plus fraîche.

LES JOLIES CHOSES
9 BD DE LA LIBERATION
44220 COUËRON

02.40.86.15.93

lesjolieschoses2@wanadoo.fr